Make your own free website on Tripod.com

Histoire

Home
MAROC
Les Circuits
Véhicules
ALBUM
Témoignages
Votre demande



Le premier signe historique d'activité sociale au Maroc remonte à environ 5 000 ans avant J.C, date à laquelle s'y installent des populations nomades venues du Proche-Orient.

Après les conquêtes successives des Carthaginois, Atlantes, Berbères et Romains, le chef arabe Sidi Oqba ben Nafi entreprend en 682 une série de raids dans le pays et répand la parole du prophète Mohamed, islamisant les populations au passage.

En 711, une seconde série de raids s'abat sur l'Espagne, lors du débarquement du chef berbère Tariq ibn Ziyad, dont le nom est à l'origine du célèbre rocher de Gibraltar. Au milieu du VIIIe siècle, les Arabes possèdent un empire immense, s'étendant de la Mésopotamie à l'Atlantique. Mais les premières dissensions ne tardent pas à apparaître et le Maroc se morcelle bientôt en de nombreux royaumes.

Plusieurs dynasties (Idriddide, Almoravide, Almohale, Saadienne) se succèdent jusqu'à la dynastie Alaouite, à partir de 1654, marquée par le règne de Maoulay Ismail, long de 55 ans et de celui de Moulay Abderrhaman en 1822. Celui-ci, en soutenant l'émir d'Alger Abdelkader, s'attire les foudres de la France qui fait une intervention musclée et remporte la bataille d'Isly en 1844. Le Maroc, affaibli, devient alors une proie tentante pour les pays européens.

 

 
 

L'Espagne prend Tétouan en 1860 et en 1908, le sultan Moulay Abdelhaziz accepte dès lors de signer le traité d'Algéciras, qui permet à la France et à l'Espagne de se partager le Maroc. Malgré la résistance du chef saharien El-Hiba et des attentats anti-français, Moulay Hafid est contraint de signer une convention sur le traité de protectorat avec la France.

Le Maroc n'est alors plus un pays indépendant. Alors que le Maréchal Lyautey « résident général » au Maroc, réussit à maintenir la paix pendant la Première Guerre Mondiale et à organiser le pays en respectant au maximum les coutumes locales, l'agitation reprend en 1920 dans le Rif et la France doit se résoudre à engager une véritable guerre ne 1925. Dès 1927, Sidi Muhammad ibn Yüsuf, futur roi sous le nom de Mohammed V, reprend le flambeau de la révolte.

Après l'intermède de la Deuxième guerre mondiale, les autorités françaises accordent finalement au Maroc son indépendance, solennellement proclamée le 2 mars 1956. Mohammed V meurt en 1961. En décembre 1962, son fils Hassan II promulgue une nouvelle Constitution. De nombreuses cités sont alors construites pour décongestionner les grandes villes.

En 1975, 350 000 volontaires entreprennent une longue marche pacifique jusqu'au Sahara occidental, occupé par les Espagnols : la Marche verte, qui aboutira au retour du Sahara espagnol dans le giron marocain. Hassan II veille à doter le royaume d'institutions démocratiques représentatives au niveau national, régional et local. Il ne cesse d'œuvrer pour l'unification du royaume et la consolidation de son indépendance. A sa mort en 1999, son fils Mohammed VI monte sur le trône chérifien.

Aujourd'hui, le pays possède des ressources suffisantes pour parvenir à se développer correctement, surtout avec la collaboration des Européens. Mais le processus risque d'être long car, pour l'heure, le gouvernement doit résoudre bien des problèmes avec peu de moyens. Il semble difficile d'accomplir en quelques années à peine le chemin que le monde occidental a parcouru en plusieurs siècles et non sans révolutions.

SITE SOUS CONSTRUCTION ...
 
>>> VOYAGE D'AVENTURE SUR MESURE >>>